ACCES MEMBRE


Un renseignement ? Rue Raikem, 22/001 - 4000 Liège
Tél & fax 04/252.38.13

Adresse :
U.P.P.C.
Rue Raikem, 22/001
4000 Liège

Téléphone/ Fax :
04/ 252.38.13
(les mercredis de 8h45 à 15h15)


E-Mail :
uppc@scarlet.be

 

L’Ecole de Plomberie et de Zinguerie de la Ville de Liège

La création

Dès la constitution de « L’Union des Patrons Plombiers », les membres fondateurs, jugeant utile l’information, tant pratique que technique, pour eux-mêmes et pour leurs ouvriers, n’eurent de cesse qu’une ECOLE PROFESSIONNELLE fut créée en notre cité. Grâce à leur persévérante volonté, avec le concours des pouvoirs publics, un Comité organisateur de l’école projetée fut constitué au début du XXième siècle. La Commission administrative ouvrit sa première séance le 21 novembre 1902 ; étaient présents :

  • MM. DAVID, BODSON, DANTHINE et GILOT, de l’U.P.P.Z.
  • MM. PUTZEIS,GREGOIRE, LIBBRECHTS, MAWET et LECLERCQ, délégués des Pouvoirs Publics.


Un corps professoral est constitué sur proposition de l’U.P.P.Z. :

  • Directeur, professeur de Théorie et Dessin : Mr. Edmond NAVARRE, architecte et professeur de l’Ecole Industrielle supérieure.
  • Professeurs : Technologie sanitaire  : Mr. Gaston ANCIAUX, architecte, conducteur principal au Service d’Hygiène de la Ville de Bruxelles, Directeur de l’Ecole de Plomberie de la Ville de Bruxelles ; Travail manuel : Mr. SERIN, ingénieur sanitaire, professeur à l’école de plomberie de Bruxelles.


Le contingent d’élèves admis en 1ère année est de 24 éléments. En fin de cycle scolaire, 16 élèves sont admis en 2eme année.

La bonne réussite des cours de Zinguerie organisées pendant la période estivale 1904 autorise la création et l’instauration définitive de ce cours à la rentrée d’octobre. Le concours de la S.A. VIEILLE MONTAGNE et de son ingénieur Mr. SMITS, de son maître-ouvrier, Sébastien LEMAL, et de son surveillant LEMAIRE, s’avère d’un précieux appoint.

En 1905, les premiers diplômes sont décernés pour la section Plomberie et l’Ecole participe de façon brillante à l’Exposition Universelle de Liège.

Les années 10

L’année 1912 voit la création de la 3e année de Zinguerie.

Pendant la guerre 1914-1918, la direction de l’école éprouve de grandes difficultés pour assurer le fonctionnement de l’institution.

Les années 20

En 1923, lors de la réorganisation de l’Enseignement professionnel, l’école est repriser par la Ville de Liège et devient Institution Communale. Le corps professoral était composé comme suit :

Directeur et chargé de cours : M. NAVARRE

Professeurs : Plomberie : MM. SOREE et LAFONTAINE – Zinguerie : M. Georges DERY

En 1926, M. NAVARRE, atteint par la limité d’âge et après s’être consacré à l’Ecole depuis la fondation, présente sa démission. La rentrée 1926-1927 se fait alors sous l’égide de m. SIBILLE Camille, conducteur principal au Service Hygiène de la Ville de Liège. Il est secondé dans sa tâche par M. ROBERT DUCHESNE, professeur de cours théoriques et techniques.

Les années 30

En 1934 ; la concours désintéressé des Usines à Tubes de la Meuse permet, la mise en activité d’une section de travail des Tubes Acier. Ensuite des cours de Tubes Cuivre et de Tubes Zinc sont créés.
Les années 40

Malheureusement, l’élan donné à l’Institution est arrêté net par la tourmente 1940-1945 et l’enseignement se heurte à de nombreuses difficultés inhérentes à l’occupation. Il nous plaît de signaler ici le courage civique dont fit preuve le Directeur, Mr. SIBILLE, arrêté et détenu par l’occupant. A la libération, les locaux sont occupés par l’armée américaine et a la reprise des cours a lieu pour l’année 1945-1946.

En 1946, par suite de la grande vogue de nos métiers, la population scolaire atteint un chiffre record : 178 élèves. Cette population oblige le dédoublement de certains cours.

D’autre part, l’école installée jusqu’alors dans les locaux de la rue Bonne-Fortune doit céder la place à l’Ecole de Menuiserie, celle-ci prenant également de l’expansion. Les services communaux permettent l’installation de notre Institution dans des locaux plus spacieux, rue de la Liberté, 27, à Liège, où elle est encore à présent.

Dans ce nouvel établissement, l’école dispose de préaux couverts, de classes pour cours généraux, d’une classe de travaux pratiques de zinguerie équipée de machines-outils appropriées au métier, d’une classe pour le travail des tubes acier, son cintrage, sa soudure oxy-acétylénique et à l’arc, d’une classe travaux pratique de plomberie, avec local-réserve nécessaire à l’entreposage de l’outillage et des matériaux indispensables.

Toujours en 1946, l’Office national de l’Enseignement technique impose une réforme générale des programmes et notre directeur, comme à l’accoutumée, y répond avec toute l’ardeur qui nous lui connaissions. Ce travail terminé, M. le directeur SIBILLE, atteint par la limité d’âge, prend sa retraite après 22 ans de fonctionnement.

En 1948, les rênes de l’établissement sont confiés à M. Robert DUCHESNE, chargé de cours et entrepreneur-artisan plombier-zingueur-couvreur et membre de l’U.P.P.C. D’emblée, en parfait connaisseur de toutes les activités inhérentes à la profession, secondé judicieusement pour les questions administratives, par M. VASSAUX, secrétaire-comptable, il s’attache à donner à l’établissement, qu’il dirige et qu’il connaît bien, toute l’ampleur qu’exigent les techniques nouvelles.

En 1949, lors du Cinquantenaire de l’U.P.P.C. et appuyé par celle-ci, la Ville de Liège répondit à ses vœux en créant le cours de « Couverture » et la construction d’un local adéquat.

L’attrait que manifestent les élèves pour le travail du tube acier, l’apprentissage des techniques de l’emploi du tube plastique, placent le directeur devant deux problèmes : la restructuration des cours et l’agrandissement des locaux.

Le premier problème est solutionné en groupant les sections Plomberie et Zinguerie et en créant un cours relatif à l’emploi du tube plastique.

En ce qui concerne le second point, maints projets sont alors présentés, mais ceux-ci, d’une ampleur trop importante, ne permettent à la Ville de Liège que d’adopter une solution d’attente, en mettant à notre disposition une partie des locaux de l’Ecole de Coiffure, quai Mativa. L’exigüité des locaux d’une part, l’éloignement de la maison-mère d’autre part, amènent l’échevinat à repenser le problème, et une solution meilleure, sans être parfaite, nous est accordée, nous permettant d’utiliser, pour les cours théoriques seulement, une partie des locaux de l’E.C.C.S.A. (Ecole de Commerce, Comptabilité et de Sciences administratives) situés rue Gaston Grégoire. Dès ce moment, tous les locaux de la rue de la Liberté, cave y compris, à l’exception d’une salle, sont utilisés pour l’apprentissage des cours pratiques.
Les années 50

En 1952, l'école fête ses 50 ans à la Foire de Coronmeuse à liège.

Les années 60

Subissant également la loi de l’évolution, l’école se devait de suivre le mouvement et, afin de se mettre au diapason des techniques nouvelles et d’assurer la formation d’une main d’œuvre qualifiée et de techniciens en sanitaire, les responsables de l’institution demandèrent à l’Echevinat l’ouverture d’une section supérieure du niveau B2. La Ville accepte et, dès 1964, les premiers diplômes de cette section, à deux années d’études, sont délivrés. Le succès de cette section autorise M. le directeur à aller de l’avant. Une troisième année est créée, offrant aux élèves le choix de deux possibilités, en s’initiant soit au « chauffage gaz », soit au « sanitaire gaz », ou encore aux deux successivement.

En 1966, après une carrière de quarante ans empreinte de dévouement, après avoir donné le meilleur de lui-même par amour de son métier et de l’école, M. le directeur DUCHESNE est admis à la retraite et il accepte d’être membre de la Commission administrative de l’établissement. M. DEBAY, chargé de cours scientifique, assure momentanément la direction.

M. WALTREGNY, licencié technique, chargé de cours depuis 1945, est désigné par le Conseil communal pour prendre la relève fin 1966. Animé des meilleures intentions, voulant donner plus de souplesse d’accès aux différentes branches du métier, répondant ainsi au souhait de la Commission administrative, il adopte l’optique du moment qui veut une formation plus rapide, partielle et au choix de l’élève en lui accordant, après la première année, la possibilité de bifurquer vers la zinguerie-couverture ou vers la plomberie.
Les années 70

En 1972, après vingt ans de fonction comme chargé de cours et six ans de direction, M. WALTREGNY demande à l’ECHEVINAT à être déchargé de ses fonctions.

M. RONDEAUX, gradué technique, chargé de cours techniques, est désigné comme directeur a.i., fonction qu’il remplit avec beaucoup de compétence jusqu’en juin 1973, date à laquelle le Conseil communal confie la direction de l’école à M. Servais CORTEIL, licencié technique. Sa première tâche consiste à examiner la répartition de la population scolaire entre les divers sections de l’établissement. Ce travail fait apparaître clairement le désintéressement marqué pour la section zinguerie-couverture. Ne pouvant admettre que cette partie du métier soit abandonnée, il propose à la Commission administrative différents projets de restructuration.

Après maints échanges de vues, auxquels les professeurs sont invités à prendre part, la Commission administrative et l’U.P.P.C. décident de proposer le projet regroupant les sections « Plomberie – Sanitaire » et « Zinguerie – Couverture » en un bloc, dont l’apprentissage aurait une amplitude de 4 ans + 1 an de perfectionnement, et ce à raison de 40 semaines/année. Cette nouvelle structure est adoptée par la Ville de Liège et est mise en application en septembre 1974. Il en est de même pour ka section « GaSoTa » qui, dans le but d’initier davantage l’élève à la pratique de la soudure à l’arc, voit son nombre d’heures de pratique notablement augmenté.

D’autre part, depuis décembre 1973, à la demande du ministère de l’Education nationale, l’école organise, le samedi matin, un cours de « Connaissance de gestion », qui permet à ceux qui le suivent l’accès au patronat : vingt-cinq ancien élèves s’inscrivent dès la création du cours.

Les années 80

En 1980, l’école participe à l’exposition du Millénaire de la Principauté de Liège.

En 1987, la Ville de Liège, suite à l’obligation de réorganisation de l’Enseignement de Promotion Sociale, fusionne l’Ecole de Plomberie avec les écoles du Soir de Coiffure et Ménagère pour former les Cours Communaux de Techniques Artisanales. Située aujourd'hui à Liège reu de la Liberté, 27.

Les années 90

En 1992, pour le 90ème anniversaire, l’école organise un voyage à Versailles. Des contacts se sont noués entre la direction de Versailles et les sept liégeois dont le professionnalisme avait fait merveille. Ils présenteront d’abord une exposition de plomberie d’art et d’outils anciens durant 3 jours à Versailles. Ensuite, durant l’année 1993, nos Plombiers développeront un atelier de plomberie d’art où il initieront les 20 fontainiers du Château aux techniques anciennes pour l’entretien de leur patrimoine.

En 1993, Messieurs A. EYEN, J. DUCHESNE et A. GAILLOT présentent l’école à l’exposition de Rixensart qui a pour but de promouvoir les métiers d’arts et de sauvegarder le patrimoine hydraulique. Cette même année Monsieur A. EYLEN, professeur, représente l’école à la Fore du Patrimoine – Emploi d’Amiens.

En 1994, les élèves de Monsieur A. EYEN, réalisent une fresque en ardoise pour la Journée du Patrimoine de l’Europe.

En 1995, l’Ecole participe au salon Habitat de Coronmeuse.

En 1996, l’école remet au Mayeur de la Commune Libre Saint-Pholien, Jean-Denys Boussart accompagné par les notables, une réplique du coq de leur église.

En 1998, les élèves, sous la direction de Messieurs A. EYEN et R. BRIAN, construisent une fusée en cuivre pour le concours européen de Jeune Plombier. Ils remportent le Premier Prix à Utrech.

Le 23 juin 1998, un incendie ravage l’école.

En 1999, les élèves de M. R. BRIAN, créent une fontaine en cuivre pour le concours européen Jeune plombier.
Les années 2000

En 2001, les Cours Communaux de Techniques Artisanales deviennent l’Institut de Techniques Artisanales.

En 2002, les étudiants des sections « GaSoTa » et « Plomberie » des années scolaires 2000/2001 et 2001/2002, sous la conduite de Messieurs C. LEJEUNE et A. LIGOTTI, installent le chauffage par chaudières murales installées en cascade, technique particulièrement rare. L’étude a été réalisée par les élèves de M. C. LEJEUNE au cours de technologie chauffage et a reçu l’avis favorable des services compétents de la Ville.

Sources :

  • Livre d'or publié à l'occasion du 60e anniversaire de l'Union des Patrons Plombiers et Couvreurs de la Province de Liège
  • Livre d'or publié à l'occasion du 75e anniversaire de l'Union des Patrons Plombiers et Couvreurs de la Province de Liège
  • Livre d'or publié à l'occasion du 90e anniversaire de l'Union des Patrons Plombiers et Couvreurs de la Province de Liège
  • Les 100 ans de l'Ecole de Plomberie de la Cité Ardente
Accueil

|

Présentation

|

Nos Membres

|

Galerie

|

Ressources

|

Contact © copyrights 2011-2020 UPPC.be - Tout droit réservé - Page générée en 0.02 secondes